Écran, Mobile, Butor

SCÉNOGRAPHIE • RÉALITÉ VIRTUELLE

CONTEXTE
Tout d’abord, le projet est porté Margot Baran, Lorène Ceccon, Éléonore Jasseny, Alice Jauneau et moi-même sous la direction de Dominique Cunin. « Quel est le rôle du design graphique dans la constitution et la transmission des savoirs à l’ère du numérique ? La réception critique virulente de Mobile de Michel Butor nous semble appartenir à un autre temps. « Ce que Mobile a blessé, c’est l’idée même du Livre » écrivait Roland Barthes en 1962. Quel critique aurait recours à une telle métaphore pour doter le livre numérique d’un corps ou d’une psychologie ? Et pourtant, les arguments de la valorisation adoptée alors par Roland B. nous sont justement devenus familiers : discontinuité et agencements inédits. Au début des années 60, cet ouvrage imprimé anticipe les formes de nos lectures sur les supports numériques parce qu’il appartient déjà à l’âge de la cybernétique. » ( source : article de la Gaité Lyrique )

PROPOSITION
 Nous sommes parti de l’œuvre marquante Mobile de Michel Butor et son corpus critique. L’idée pour nous est de rendre lisibles les interconnexions entre les contenus existants. Très vite que nous avons vu la nécessité de créer le  dispositif scénographique interactif. Nous avons donc intégrer dans notre scénographie l’utilisation de la réalité augmentée. Ainsi, nous avons conçu et réalisé l’ensemble du dispositif : la réalité augmentée, les meubles d’exposition, les supports imprimés.

Ce dispositif innovant a été exposé à Lux @ Valence, dans le cadre du Festival Écrans Mobiles, puis à la Gaîté Lyrique @ Paris.